Dimanche, dernier jour de cette semaine triste et douloureuse. Peu de sommeil, des pleurs, des doutes sans cesse dans ma tête. Le sentiment plus fort que jamais d'être moche, grosse et vieille. A 31 ans. Je n'ai rarement été aussi mal dans ma peau. Je me regarde dans le miroir et ne me reconnais pas. Sur les photos, c'est pire que tout. Je voudrais me réveiller un matin bien dans ma peau, épanouie, sans toutes ces questions qui ne mènent nulle part, si ce n'est à m'épuiser. Je voudrais être légère mais je ne sais pas faire. Ce soir, P. arrive à Berlin. Je me dis qu'en le voyant demain, je saurai. Mon coeur parlera. Il faut se donner le courage d'être heureuse.