J'ai eu la certitude vendredi que mon corps accueillait un petit être. J'avais des doutes, quelques symptomes que Blou avait évoqués la veille et qui étrangement, correspondaient à ce que je ressentais en moi, mes seins, mon ventre. Depuis, c'est un tourbillon dans ma tête, les émotions sont vives, un rien me fait venir les larmes aux yeux. Beaucoup d'incertitudes, de doutes, de questionnements. Ne pas pouvoir en parler avec P. car c'est un moment très important pour sa carrière. Je reste seule avec tout cela dans ma tête et c'est certainement ce qui est le plus dur pour moi. La vie ne se passe jamais comme on l'imagine. Je pensais qu'un si bel évènement serait forcément un jour de fête et finalement, c'est plus compliqué que cela. Ou devrais-je, après tout, le vivre comme un jour de fête et l'imposer à P. ? Nous devons nous revoir à Barcelone début juin. Je pense que je ne pourrai pas le cacher très longtemps, il s'en rendra compte lorsque je ne boirai pas de cañas. J'ai peur de sa réaction, j'ai peur que cela le plonge dans un abîme d'inquiétudes et d'angoisses. Je le vivrais mal, si c'était le cas.